Siga as redes sociais do Os Franceses Tomam Banho

En partage : des livres que j’ai aimés, par Dominique Martin

Salut !

Hoje inauguramos uma nova série aqui no blog. Vamos trazer convidados muito especiais para compartilhar com a gente seus livros de cabeceira. Você terá uma dupla oportunidade de ler em francês: os livros, claro, mas também os posts!

Pensamos em alguém muito importante para o projeto OFTB para iniciar esta série. Mas para você descobrir quem é, vai ter que ler o artigo. Bonne lecture !

Quand j’étais jeune, je LISAIS, je dévorais même, tous les classiques français. J’étais un véritable rat de bibliothèque et, de nature solitaire, je trouvais dans la lecture un refuge.

Tant de livres que je relirai plus tard avec un regard différent au cours de mes études littéraires !

Quand j’ai commencé à travailler, mes lectures se sont « spécialisées » autour de l’éducation et de la psychologie et les romans étaient réservés aux (rares) moments de détente octroyés par la vie de famille.

Par contre j’ai développé la passion des livres pour enfants (découvert également car, enfant, j’ai sauté cette étape). Et je suis fière de dire que j’ai contribué au développement du kamishibaï en utilisant cet attrayant outil de lecture auprès des enfants porteurs de handicap mental mais aussi au sein des écoles ordinaires.

Maintenant à la retraite…eh bien non ! Mes moments de lecture sont des instants « volés » sur le temps que je consacre à OFTB, en tant que maman de Céline et amoureuse de la langue française.

J’ai aujourd’hui l’immense privilège d’inaugurer sur ce blog la chronique « En partage : des livres que j’ai aimés ».

Il s’avère toujours difficile de « réduire » ainsi son amour de la littérature et je pense que tous les passionnés de lecture qualifieront comme moi ce choix de cornélien.

De plus, indépendamment du talent reconnu de tel ou tel écrivain, chaque lecteur a un rapport unique au livre, avec sa sensibilité propre, sa réceptivité, ses circonstances de vie,…, et éprouve la crainte de se voir jugé sur une sélection qui serait le reflet d’une part de son intimité.

Mais le plaisir est grand de partager, alors je me lance et j’espère que vous poursuivrez !

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

Novembre 1919. Deux rescapés de la première guerre, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. 

Plus cruelles que les horreurs de la guerre, la bassesse et la cupidité dont l’homme peut faire preuve.

Une fresque étonnante, un récit incisif emprunt d’humour noir sur le commerce de la mort.

Oscar et la dame rose – Eric Emmanuel Schmitt (je suis une inconditionnelle de cet auteur !)

Oscar, un petit garçon de dix ans atteint de leucémie, vit à l’hôpital où il se prépare à une mort proche.

Un récit poignant où cet enfant, sous forme de lettres à Dieu, loin de dramatiser, fait l’expérience de toute une vie en douze jours : la vie n’est pas un cadeau, mais juste un prêt, donc il faut qu’on l’apprécie.

Un enfant nous donne une leçon de vie !

Ana non – Agustin Gomez-Arcos

Ana Paücha, une veuve de 75 ans, entreprend un voyage, son dernier voyage, à travers l’Espagne de Franco pour embrasser son fils en prison. Elle a perdu son mari et ses deux autres fils à la guerre et se surnomme elle-même « Ana non » en signe de négation de sa vie antérieure.

Un livre poétique et tendre : face à la dictature et à la haine, un hymne à l’espoir, la bonté de certains hommes, l’amitié.

Le désert des tartares – Dino Buzzati

Le commandant Drogo a fait carrière dans l’armée et a passé trente ans à attendre la grande bataille qui lui apportera gloire et honneurs. Quand l’ennemi arrive enfin aux portes du fort qu’il commande, il est malade et se retrouve seul pour mener ce qui sera l’unique combat de sa vie : le combat contre la mort.

« Zangra » la chanson de Jacques Brel est un superbe résumé de ce chef d’œuvre qui traite de l’absurde, de la solitude, de la fuite inexorable du temps.

La tresse – Laeticia Colombani

Trois femmes vivant dans trois pays, dans trois univers culturels et religieux différents et qui se battent contre le destin pour leur liberté et leur dignité. Elles ne se rencontreront jamais mais un lien va se tisser entre elles, matérialisé par… les cheveux.

Trois brins pour former une tresse de solidarité : empathie, entraide et gratitude. (clin d’oeil à OFTB)

Je ne suis du tout attirée par les romans de science fiction, aussi me dois-je d’ajouter que j’ai vraiment adoré :

Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Charlie, la trentaine, est porteur d’un handicap mental et devient, suite à une intervention chirurgicale dans le cadre d’une expérience scientifique, Intelligent. Nous suivons ses progrès à travers les lignes de son journal mais également sa découverte de la réalité du monde « ordinaire ». Le savoir, la connaissance, la culture… sont des notions vides de sens, une forme d’Intelligence Artificielle en somme, si elles ne sont pas soutenues par des valeurs vraies comme l’empathie, le respect, la tolérance…l’intelligence du cœur…

le partage !

Lista de E-mail

Entre para nossa lista de e-mail e receba os melhores conteúdos de francês da Internet.

Compartilhe

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

Mais recentes

5
0
Gostaria de comentar?x
()
x

Parabéns! agora você está inscrito na minha lista de e-mail, sempre que produzirmos novos conteúdos você receberá em primeira mão através do seu e-mail cadastrado.

Esse site utiliza cookies para personalizar anúncios e melhorar sua experiência no site. Ao continuar navegando você concorda com nossa política de privacidade.

Este acesso é exclusivo para os alunos matriculados nessa turma do En France. Se ao tentar logar na plataforma for apresentado o erro: Você não tem permissão para acessar essa Área de Membros! volte para a área do aluno e selecione outra opção. Qualquer dúvida, envie um e-mail para suporte@osfrancesestomambanho.com.br com seu nome e e-mail que nosso time de suporte estará apto para ajudar.